Elodie Brugallé
Psychologue Lille

Conflits conjugaux : 3 mythes sur le couple dont il faut vous débarrasser !

Éclairages

"Rien de plus facile que de tomber amoureux. Cela peut arriver à tout le monde. C'est un peu comme manger son aliment préféré ou regarder un bon film : beaucoup de plaisir sans avoir à faire le moindre effort. Rester amoureux, voilà un vrai défi ! Un défi d'autant plus grand qu'au fil des ans, on nous a farci le cerveau de toutes sortes d'absurdités au sujet de l'amour."

Russ Harris

Je vous parlais dans un précédent article sur les émotions, d'un piège dans lequel notre société nous fait tomber : celui de devoir toujours aller bien et de ne jamais avoir d'émotions négatives. Il en va de même pour les relations de couple, nous vivons pour beaucoup avec l'illusion que tout devrait toujours être parfait. L'ensemble des attentes irréalistes qui découlent de cette illusion entraînent bien des frustrations, des disputes et des conflits qui pourraient être évités. 

Mythe n°1 : Le/la partenaire parfait(e) existe

Le mythe du partenaire idéal

 

Depuis le plus jeune âge, on vous a fait rêver du prince charmant ou de la femme parfaite. A l'adolescence, suite à un chagrin d'amour vous avez certainement entendu des choses du style : "un jour tu verras tu trouveras la personne idéale, la personne faite pour toi."

Certains passent (perdent) donc beaucoup de temps à attendre, celui ou celle, qui comblera tous leurs besoins et fantasmes. Evidemment cela devra se faire naturellement car sinon c'est que "ce n'est pas la bonne personne".

La réalité est en fait bien différente : il n'y a pas de partenaire parfait pas plus qu'il n'existe de relation de couple idéale.

Et bien souvent, c'est parce que vous vivez avec ce mythe que si c'était le/la bonne personne, les choses seraient beaucoup plus simples que les choses deviennent compliquées dans le couple.

Pourquoi ? Tout simplement parce que se focaliser sur les défauts et les imperfections de l'autre et sur ce qu'il ou elle devrait changer pour que le couple aille mieux ne fait qu'engendrer de la colère, de la frustration et de la déception.

Mythe n°2 : "On se complète !"

Nous vivons aujourd'hui dans une société qui prône l'indépendance et également l'indépendance dans le couple. Et pourtant il n'est pas rare d'entendre des couples dire : "Ca fonctionne entre nous parce qu'on se complète."

Le problème principal de cette vision des choses c'est qu'au fur et à mesure que la relation avance cela peut vous donner l'impression que sans l'autre vous n'êtes pas "complet". Le risque est donc justement de perdre son indépendance et d'avoir le sentiment de ne plus pouvoir faire sans l'autre.

La bonne nouvelle c'est que c'est complètement faux. Chacun d'entre vous est une personne complète. Le fait d'être en couple et de vivre avec quelqu'un est un plus dans la vie et pas une nécessité en soit sans laquelle on ne serait pas capable d'évoluer. Comprendre cela vous permettra de rester beaucoup plus fidèle à vous-même lorsque vous êtes en couple et de vous exprimer plus librement et honnêtement sans avoir peur du rejet ou de l'abandon.

Mythe n°3 : L'amour devrait être facile

Je ne sais pas si vous l'avez constaté autour de vous auprès de vos amis par exemple ou de membres de votre famille mais il n'est pas rare qu'une relation paraisse "idyllique" les premiers temps et plus compliquée ensuite. Cela ressort également souvent en thérapie de couple.

L'une des raisons de ce constat est que dans les premiers temps d'une relation tout semble "facile". Vous êtes dans ce qu'on appelle "la phase d'idéalisation" ou "la lune de miel". Cela dure en moyenne 6 à 18 mois et 3 ans maximum. Cette étape est très agréable à vivre c'est un fait mais le soucis est qu'elle entretient un mythe qui nous dit que : l'amour devrait être facile. 

Réfléchissons à cette idée. Quand vous êtes en couple, vous êtes ou vivez avec quelqu'un qui a :

  • une éducation différente de la votre
  • des pensées, des émotions et des sentiments différents
  • des centres d'intérêts parfois différents
  • une façon d'organiser le quotidien différente
  • un style de communication différent du votre
  • etc.. 

Qu'en pensez-vous au regard de tous ces éléments ? La vie à deux devrait-elle être facile ?

Si à ces questions, vous vous dites que si l'autre ou vous même était plus conciliant(e) et faisait plus d'efforts votre relation irait mieux, vous êtes alors revenu(e) au premier mythe, à savoir celui du partenaire parfait.

Malgré tous les efforts et tous les compromis que vous pourrez faire il y aura toujours des différences majeures entre les membres d'un couple. Il n'est pas possible d'y échapper et c'est pourquoi l'amour n'est pas facile. Il s'agit d'un véritable travail qui demande l'acceptation des différences de l'autre ainsi qu'une bonne communication.

L'importance de l'acceptation et de l'engagement dans le couple

Conflits conjugaux et acceptation

Ces mythes nous les avons tous dans un coin de notre tête car nous évoluons dans une société qui les véhicule. Dans les prochains jours, à chaque fois que vous avez un reproche qui vous vient au sujet de votre partenaire, essayer de voir si ce reproche est en lien avec l'un de ces 3 mythes. Si c'est le cas, demandez vous quels effets cela a sur vous et sur votre relation lorsque vous les ressassez constamment. 

L'amour n'est pas uniquement un sentiment. C'est aussi une action ! Un acte d'amour est quelque chose que vous pouvez décider de faire et ce quels que soient vos sentiments à ce moment là. L'important pour cela est de vous connecter à vos valeurs. Quel(le) genre de partenaire avez-vous envie d'être et quelle relation voulez-vous vivre ?

Au cours d'une dispute, la colère peut être très intense. Pourtant vous avez du constater que face à un supérieur hiérarchique vous pouvez fulminer de colère et agir très calmement. C'est la même chose pour les conflits conjugaux. Vous pouvez être très en colère contre votre partenaire, être profondément persuadé(e) d'avoir raison et avoir très envie de creuser un fossé entre vous. Pourtant vous pouvez malgré cela décider de revenir vers l'autre et d'avoir un geste d'amour même si à ce moment précis vous ne ressentez pas de sentiment amoureux pour lui/elle. 

Attention je ne vous dis pas d'être malheureux(se) dans une relation au sein de laquelle vous feriez des actes d'amour que vous ne ressentez pas. Non il s'agit plutôt d'apprendre à apprécier ce que votre partenaire a à vous offrir, d'accepter vos différences et d'agir avec amour pour mieux vivre vos émotions et votre relation plutôt que de lutter sans cesse contre ce qui vous déplait et ce que vous voudriez changer.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.